La Neige et le Froid

Une petite promenade dans la neige

Ce matin, le 5 janvier 2018 à 1h15, il est très tôt ou même il est tard. À l’extérieur, un scénario auquel on commence a être habitué cette année: il neige et il fait froid. La météo nous annonce une accumulation de 5 à 10 cm. Je n’ai pas encore pelleté de la dernière fois. C’est le temps d’aller aplanir mon entrée, histoire de pouvoir continuer à me garer. Disons que hier en rentrant, ma voiture, un VUS, glissait dans le fond de mon stationnement, où il y a une accumulation de gadoue.

neige et froid montreal quebecNeige et Froid : Quéssé?

 

Pas le temps de niaiser, il reste 2 et peut-être même 3 mois d’hiver.

Je sors donc nettoyer et dégager mon driveway, comme on dit icitte. C’est pas la mer à boire, jsuis équipé, j’ai investi… Des bonnes bottes, un bon manteau, une tuque et un foulard. Té mieux d’être prêt pour la neige et le froid quand tu vis au Québec. Faut pas négliger une pelle de qualité parce que quand tu la casses dans le banc de neige ou de glace disons que ça va encore moins bien avec les pieds et les mains. Un petit exercice de 15 minutes, je tasse ma voiture et je m’y mets. 1h30 c’est fini, jsuis à peine réchauffé.

J’aime être dehors quand il neige!

La neige et le froid ont en commun le fait qu’ils nous forcent à ralentir. Dans notre société où on cours sans arrêt, je crois que les 4 mois d’hiver qu’on a sont bénéfique sur notre moral, pour peu qu’on se donne la peine de l’apprécier.

La paix se trouve dans notre regard sur le monde.

Si tu sacres et parles de marde blanche et d’***tie de froid, tu passes à côté de quelque chose de magique, d’apaisant et de tout simplement magnifique. Je t’invite à en faire l’expérience ce soir ou demain, habille-toi bien et sors faire un tour dehors. Va t’aérer comme disait ma mère. Regarde la belle neige blanche, marche dedans, écoute le bruit de tes pas qui te raconte ton voyage à mesure que tu le fais. Laisse toi transporter par la paix du moment. Écoute le vent qui fend la nuit, sens les épines de glace qu’il sème dans ta chair. Vois comme tu es vivant et remercies-en ton Créateur. Immerge-toi dans le moment et accepte de fermer les yeux et de respirer afin de décrocher de ta routine. Vis!

S’acclimater au froid, la science l’explique.

Si tu habites au Québec, si tu as grandi ici tu te rappelleras les hivers de ton enfance. Beaucoup de joie dans la neige, les glissades, le patin, le hockey, la raquette et le ski. Rappelle-toi comment à la fin de l’hiver, à la fin de février ou au début mars en général, quand les températures remontent et que la météo atteint les -5°C, en montant, tu voulais toujours te déshabiller, tout ouvrir ton manteau, laisser tomber les combines et les habits de neige. Eh bien, il y a une raison pour ça. Tu t’étais acclimaté!

Le corps cette merveilleuse machine.

Ce qui se passe est très simple : lorsque confronté au froid, ton corps s’adapte. Il vit un stress et agit pour se protéger, pour faciliter la rétention de chaleur par ton organisme qui en a besoin, histoire de dépenser moins d’énergie pour te garder en fonction. Le corps va placer une fine couche de gras sous ton épiderme afin de t’isoler. C’est une pellicule de gras d’environ 1 mm d’épaisseur. Ça n’a pas l’air de grand chose mais c’est assez pour lui permette de travailler sans stress.  Tu vas toujours ressentir le froid mais ton système sera en mesure de fonctionner sans heurt.

Pour que le corps s’adapte, il faut être exposé au froid environ 30 minutes par jour pendant quelques jours. As-tu remarqué cet hiver, depuis Noël, on a eu des -25°C et moins et hier il faisait -12°C. On était tellement bien! Tous mes clients m’ont dit que la journée était clémente et pourtant il fait presque -19 avec le refroidissement éolien.

Profiter de l’hiver

C’est très simple, il faut se forcer au début et viennent ensuite 3 mois merveilleux

 

P.S. j’ai même pas parlé de ma petite promenade dans la nuit glacée et enneigée.